Hypnothérapie : Le soin par l’hypnose.

Hypnothérapie  : Le soin par l’hypnose.

L’hypnose thérapeutique connaît un champ d’application très vaste, elle s’utilise aussi bien sur des problématiques corporelles (sensorialité, douleurs…), que psychologiques. On l’utilise notamment dans le cadre de phénomènes pour lesquels la volonté, le contrôle, ne suffisent pas à leur résolution.

L’hypnose connaît un processus d’action sur l’inconscient, dont les suggestions vont venir stimuler et nourrir les ressources personnelles du patient.

Allez-vous vous endormir et perdre le contrôle ?

Absolument pas, l’état d’hypnose est un état de conscience modifiée, pendant lequel le patient est accompagné verbalement par le praticien. C’est un état naturel que l’être humain connaît au quotidien dans sa routine. L’exemple qui est souvent donné est celui de la conduite automobile : vous ne dormiez pas et pourtant vous êtes allés d’un point A à un point B sans vraiment y avoir prêté attention, c’est votre inconscient qui vous a guidé. C’est ce même état que nous allons volontairement amener pendant la séance.

Concrètement, quels sont les motifs de consultation ?

Angoisses, stress, dépression, phobies, l’hypnose va permettre d’effectuer en douceur, une transformation des émotions négatives, un rééquilibrage, en contournant les barrières psychologiques du patient. C’est un réel outil pour prendre du recul sur soi-même et modifier ses perceptions.

Séparation, deuils, ce sont des phénomènes auxquels tous les individus sont confrontés avec une intensité et une profondeur propres à chacun. S’il existe des étapes dans ces deux processus, l’hypnose peut également jouer un rôle et vous aider à vous soulager des émotions qui y sont associées. En effet, cet outil n’est pas nécessairement destiné à prendre en charge la pathologie.

Vous voudriez vous aider de l’hypnose pour arrêter de fumer ? C’est tout à fait indiqué. Cependant il existe plusieurs types de fumeurs, plusieurs habitudes et réflexes ; s’agit-il du goût, d’une sensation, de faciliter le contact social ? En cela il est nécessaire dans un premier temps d’éclaircir, seul ou à l’aide du praticien, les raisons de ce tabagisme, pour une prise en charge personnalisée, et donc plus pertinente.

Autre motif de consultation : les troubles alimentaires ou encore le désir de perdre du poids. Dans le premier cas, il est question de travailler avec la sphère émotionnelle, dans le deuxième, de se reconnecter avec ses sensations et son corps. En somme, déconstruire ces comportements alimentaires par un rééquilibrage des sensations, des émotions et de la cognition. 

Bien sûr, cette liste n’est pas exhaustive ; TOCS, manque de confiance en soi, amélioration des performances sportives, gérer un stress lié à un examen, troubles du sommeil… Il suffit parfois d’un petit coup de pouce pour réveiller vos ressources.

Praticien proposé : Mme Myriam Madie